Logo COMMUNE DE VILLERS-LES-POTS

GUIDE
« VOS DROITS ET DÉMARCHES »
POUR LES PARTICULIERS

Accueil particuliers / Logement / Copropriété en difficulté / Copropriété en difficulté : état de carence

Copropriété en difficulté : état de carence

Lorsque le syndicat de copropriétaires rencontre de graves difficultés financières (par exemple, incapacité à réaliser des travaux importants) ou de gestion, la copropriété peut être déclarée en état de carence. Cet état est déclaré par le tribunal après l’intervention d’un expert. En cas de carence avérée, l’immeuble est exproprié, c’est-à-dire saisi.

Copropriétés concernées

Pour qu’une copropriété soit déclarée en état de carence, le syndicat de copropriétaires doit être dans l’incapacité d’assurer la gestion de la copropriété ou rencontrer de graves difficultés financières. C’est le cas si le syndicat n’est pas en mesure d’assurer l’entretien de l’immeuble ou de réaliser des travaux importants.

Procédure judiciaire

Un état des lieux de la copropriété doit être fait par le tribunal . La demande d’état des lieux doit être faite par l’une des personnes suivantes :

  • Maire de la commune ou le président de l’établissement public de coopération intercommunale (EPCI) compétent en matière d’habitat

  • Préfet (avec accord du maire ou président de l’EPCI)

  • Syndic de copropriété

  • Administrateur provisoire s’il en existe un

  • Copropriétaires représentant au moins 15 % des voix du syndicat de copropriétaires

Le tribunal doit ensuite désigner un expert chargé de constater les points suivants :

  • Importance du déséquilibre financier de la copropriété

  • Répartition des dettes par copropriétaires

  • Nature et état des parties communes et des désordres dans les parties privatives affectant la sécurité et la santé des personnes

  • Importance des travaux à mettre en œuvre pour garantir la santé et la sécurité des habitants

Les résultats de l’expertise doivent être notifiés aux personnes suivantes :

  • Syndicat des copropriétaires et aux copropriétaires ou à l’administrateur provisoire s’il en existe un

  • Maire de la commune ou président de l’EPCI compétent en matière d’habitat

  • Préfet

Déclaration de l’état de carence

En fonction des conclusions du rapport d’expertise, le tribunal peut déclarer l’état de carence de l’immeuble.

Cette décision est alors notifiée à l’ensemble des personnes suivantes :

  • Syndicat des copropriétaires

  • Copropriétaires

  • Administrateur provisoire s’il en existe un

  • Auteur de la saisine

  • Organisme payeur des allocations logement

  • Maire de la commune ou au président de l’EPCI compétent en matière d’habitat

  • Préfet

À savoir

si l’adresse d’un ou plusieurs destinataires n’est pas connue, la notification est faite par affichage à la mairie et sur la façade de l’immeuble.

Conséquences

En cas d’état de carence déclaré, l’expropriation, c’est-à-dire la saisie de l’immeuble, peut être décidée au profit des personnes suivantes :

  • Maire ou président de l’EPCI compétent en matière d’habitat

  • Concessionnaire d’une opération d’aménagement

  • Société de construction dans laquelle l’État détient la majorité du capital

L’expropriation doit avoir pour objet soit la rénovation de l’immeuble pour des logements d’habitation ou pour un autre usage, soit la démolition totale ou partielle de l’immeuble.

Direction de l’information légale et administrative

19/10/2020

Où s’adresser

A voir aussi :

Définitons

Parties communes d’une copropriété : Parties de bâtiments (couloirs, chaudière, canalisation, garde-corps…​) et des terrains (jardins, parcs…​) affectés à l’usage ou à l’utilité de tous les copropriétaires

Parties privatives d’une copropriété : Parties des bâtiments (porte d’entrée, salon, salle de bains…​) et des terrains réservés à l’usage exclusif d’un copropriétaire

Notification : Formalité par laquelle un acte de procédure ou une décision est porté à la connaissance d’une personne

Pour en savoir plus

Références